Les Gréements VRC – Voiliers radiocommandés

LES MATS

les mâts en alu

Ils ne sont plus employés que pour les classes 1 mètre car les mâts carbone sont interdits par la jauge. La souplesse du mât en alu rend les réglages plus difficiles que sur un mât en carbone.

Les mâts en carbone

Le matériel

Ils sont fabriqués à partir de tube de carbone qui servent à la fabrication de cerfs-volants ou de gaine dans l’aéronautique. On les trouve donc chez les détaillants et grossistes de cerfs-volants, et chez les fabricants spécialisés. Les fibres de ces tubes sont vrillées et croisées. L’épaisseur varie de 1 à 1,5 mm suivant les fabricants. Les moins chers sont souvent les tubes les plus minces. Nos mâts demandant beaucoup de rigidité, il est préférable d’acheter de la bonne qualité.

Pour les classe M, les diamètres les plus utilisés sont : 15, 14, 12, 10, 9, 8, 6.

Le mât est un assemblage de tubes. Ils sont emboîtés de quatre centimètres l’un dans l’autre.

Il est possible de monter des mâts avec ou sans barres de flèches. Ceci dépend de chaque gréement, de la rigidité et du poids souhaité. L’emplacement des barres de flèches est à 50 centimètres au-dessus des bômes.

Le montage

Poncer l’intérieur et l’extérieur des tubes aux endroits des raccords pour enlever la cire de démoulage. Coller à l’époxy.

Percer le haut du mât pour recevoir la tige de pataras en tube carbone de 6 ou en jonc de 4. Coller et ligaturer fortement.

Le pataras peut être en câble gainé de 15 à 30 kilos de résistance ou en fils dacron de 30 livres. Le câble est serti avec des slives (petits bout de tubes). Le tout se trouve en magasin de pêche.

La tension du pataras est réglée avec un tendeur trois trous.

Les haubans en câbles sont réglés par des tendeurs de modélisme ou par un palan réalisé avec de l’écoute en dacron.

L’étai est en câble ou en corde à piano de 0,8 à 1mm de diamètre. Le réglage se fait par un tendeur trois trous ou par palan réalisé avec de l’écoute en dacron.

Le tendeur trois trous peut être réalisé avec des morceaux de palonnier de servo.

Les barres de flèches

Les barres de flèches peuvent être en tube acier ou carbone de 3; en bout de sillon de canne à pêche. Un morceau de corde à piano plié est rentré à l’extrémité de la barre de flèche pour le passage du hauban.

LES BOMES

Elles peuvent être en tubes d’alu ou de carbone; en carbone moulé. Pour les classes M les bômes sont en tube carbone de 14 et pour les classes 1 mètre, en tube alu diamètre 8 ou 10.

Les différents réglages se font à l’aide de passe fils électronique.

Pour la bôme de grand voile, le vit de mulet peut être acheté ou de fabrication personnelle.

La bôme de foc est maintenue au bateau par un bout de Dacron non vrillé. Ceci pour éviter qu’elle tourne toujours du même coté dans le petit temps. Ce raccord se situe au tiers avant de la bôme. Si on avance ce point, on augmente la tension de l’étai et on la diminue sur la balancine. Si nous le reculons, nous avons le phénomène inverse.

Pour le réglage de la chute du foc, nous avons besoin de la balancine. Elle est en dacron et son réglage se fait avec un tendeur trois trous.

LE BALESTRON

Le balestron est un gréement monobloc. Le foc et la grand voile forment un seul panneau propulseur qui doit s’orienter automatiquement. Le balestron fait girouette. Le barreur choque ou borde pour l’orienter correctement par rapport au vent. Si le balestron ne fait pas girouette – foc trop grand ou trop fermé – il n’est pas possible de naviguer.

En classe M, le balestron est très largement utilisé. En effet, il présente les avantages suivants :

  • Changement rapide des voiles,
  • Plus grande efficacité aux allures portantes,
  • Conserve les réglages d’une régate à l’autre.

Son point faible : tendance à l’enfournement, aux allures portantes dans la brise.

Les différents balestrons

Chaque balestron est conçu pour une certaine force de vent. Pour un débutant, outre le jeu de petit temps qui est indispensable, il est conseillé de se munir d’un jeu de gros temps pour pouvoir naviguer jusqu’à force 3.

Le montage

Pour un jeu de petit temps, il est impératif de monter des haubans, même avec des tubes de grosse section.

Les bômes doivent être très rigides. Utiliser du tube en carbone de 14.

Les tubes en carbone ne pouvant pas être pliés, il faudra prévoir un raccord entre les différents morceaux. Ce raccord pourra être en tige acier ou réalisé avec de la fibre de carbone à l’intérieur des tubes. Mais la solution la plus simple est de réaliser le balestron avec des bômes droites.

Les tubes sont reliés au mât par une pièce de raccordement, qui est le plus souvent en alu de bonne qualité. Le diamètre de cette pièce ne devra pas dépasser 40 mm pour rester dans la jauge. Il est possible de raccorder les tubes avec un moulage en carbone. Se servir d’une presse comme la fabrication d’une dérive.

LE TUBE DE BALESTRON

Le tube de balestron est destiné à recevoir le pied de mât d’un gréement à balestron. Planté dans le bateau, il transmet toute la force vélique du gréement à la coque. Tout le centrage du bateau dépend de son emplacement et de son inclinaison.

Le tube lui-même peut être moulé en fibre sur un tube en acier, ou être un bout de sillon de canne à pêche ou tout autre chose. Eviter les matières souples, qui augmente le frottement des bagues et des roulements. Les roulements en inox seraient parfait, mais ils sont difficiles à trouver et très cher.

Les bagues, réalisées au tour, peuvent être en Nylon ou mieux, en Téflon. Toujours laisser 1 à 2/10 de jeu pour que le mât puisse pivoter librement.

Au fond du tube, la rotation du mat est assurée par une pointe ou un ergot qui tourne dans un trou centré.

LA GIROUETTE

La girouette en dépron (plaque de mousse pour isolation) ou en plume d’oiseau doit être bien visible et pouvoir indiquer le sens du vent au moindre souffle.

L’axe de la girouette peut être en jonc carbone de deux millimètres ou en corde en piano. La rotation peut se faire entre le mât et la girouette ou dans la girouette elle-même. La girouette est équilibrée sur son axe, avec des petits plombs de pêche.

Laisser un commentaire

Fermer le menu